5 précautions à prendre pour courir en sécurité

En ville, il m’est déjà arrivé de me faire siffler, d’avoir un garçon qui court à côté de moi, qui essaient de me draguer ou encore qui me klaxonne ! Tout cela arrive plus souvent quand je cours seule ou avec des copines en ville. Au contraire, dans la forêt à côté de chez moi tout est plus tranquille.. mais je me sens plus vulnérable car l’endroit est peu fréquenté. Disons que l’un comme l’autre a ses avantages et ses inconvéniants. J’ai essayé de réfléchir aux moyens que je pouvais mettre en place pour me protéger et me sentir en sécurité.

Voici mes quelques conseils pour se sentir mieux armée. Je rappelle que courir doit être un plaisir ! Donc je ne psychote pas à chaque fois que je pars courir, je vous donne juste de quoi être prudent. Même si je vous avoue que je dois moi-même m’améliorer sur certains points 🙂

1. Informer ses proches

Avant chaque sortie, je préviens toujours quelqu’un de mon entourage, que ça soit ma famille ou mon copain. Je leur précise aussi régulièrement mon itinéraire quand je sais à l’avance où je vais courir.
Aussi, tout au long de ma course je reste joignable sur mon téléphone. J’utilise un brassard ShapeHeart pour le garder avec moi et qu’il soit accessibe. Même si je suis en silencieux pour être dans ma bulle lorsque je cours, je peux facilement checker mes notifications.

Sinon, essayez de convaincre vos proches de venir courir avec vous ! C’est toujours plus rassurant 🙂

2. Choisir ses heures et parcours de course

Je sais que suivant les emplois du temps, ce n’est pas toujours facile mais le mieux est de faire attention aux horaires. Par exemple, en privilégiant les heures où les chemins seront plus fréquentés par les autres joggeurs et en choisissant un parcours près des habitations. Ou encore des heures raisonnables, pendant qu’il fait jour et dans des endroits éclairés.

Pensez aussi à changer régulièrement d’itinéraire, cela permet aussi de varier 😉

3. Rester vigilant pour sa sécurité

Ne vous montrez pas vulnérable, n’entrez pas dans la paranoïa.. mais restez vigilant et écoutez votre intuition. Cela commence aussi par la musique, quand je suis en forêt, je baisse le son de ma musique pour pouvoir être attentive aux bruits qui m’entourent. Regardez aussi autour de vous, que ça soit pour le paysage, mais aussi prendre connaissance des choses qui vous entourent.

4. Être visible pour sa sécurité

On évite les couleurs sombres, surtout le soir ! On opte plutôt pour des couleurs vives, cela permet d’être plus visible aux yeux des autres courreurs mais aussi des automobilistes et cyclistes.

5. Au cas où !

Je pense toujours à prendre des sous avec moi. Par exemple si il m’arrive quelque chose et que je dois acheter à boire ou de la nourriture. Ou encore, si je dois prendre les transports en commun pour rentrer chez moi, à cause de la météo ou de mon état, on ne sait jamais.

Il existe aussi d’autres pratiques ! Certaines s’équipent d’un siffler car le bruit permet d’effrayer mais aussi d’alarmer autour de soit. Mais la bombe lacrymogène est à eviter (d’après plusieurs coachs).

J’espère en tout cas que comme moi, vous allez mettre en pratique ces quelques conseils et qu’ils vous aiderons à vous sentir en sécurité. En tout cas, courir doit rester un plaisir !

Merci Hatem le photographe & à Enzo le sportif 🙂 

Sur le même thème

Laisser un commentaire